Archives mensuelles : septembre 2006

Qu’a fait le Pape?

Le Pape n’a parlé qu’en passant de l’islam, dans son discours qui visait les gens d’Europe ou d’Occident pour leur apporter ce message: quand vous êtes dans la raison, vous êtes dans le divin. Ce n’est pas la première fois que l’Eglise, devant les risques de voir son message se dissoudre, réagit en se raccrochant à des thèmes humanistes en vogue – comme les droits de l’homme ou… la raison unique. Même si cela contredit sa longue histoire où il n’est pas évident qu’elle ait toujours promu la raison ou défendu les droits de l’homme. Mais on a envie de lui dire: Bonne chance… Chacun joue les cartes qu’il peut pour avancer dans ses projets.

Lire la suite

La vraie arme du terrorisme

Dans le film "11 Septembre" (que la télé a repassé) chacun des 11 cinéastes fait sa séquence de 11 minutes… Et Ken Loach, dans la sienne, donne la parole à un Chilien qui décrit le coup d’Etat dans son pays contre Allendé, qui a eu lieu un 11 septembre aussi, des années auparavant.

Lire la suite

Parti de Dieu ou d’Allah Nuances de langage

On n’entend plus parler du Hezbollah. Qui faut-il en remercier? En tout cas son effacement semble un effet de cette guerre terrible. Ces braves "combattants" (qui déclenchaient leurs rampes offensives avec retardement, le temps de courir se cacher, les fusées ensuite partant toutes seules…) ont-ils disparu ou simplement muté? Après avoir été la cause de tant de ruines, il est probable qu’ils sont devenus des bâtisseurs… (Et c’est un cycle navrant mais increvable: bâtir, exposer à la ruine, rebâtir, etc…)

Lire la suite

11 septembre, deuil et parano

On évoque le 11-9; tristesse profonde, détresse; sentiment palpable, perçu à même la chair, que la folie peut être énorme et déferler de façon massive et meurtrière.

Mais on y pense souvent, à ceux qui ont fait ça; dans des détails: on passe une heure de plus dans les aéroports, on se déchausse, et on supporte les guerres insupportables qu’ils attisent.

Lire la suite

Le langage diplomatique

Il y a deux jours, je lis dans un journal ce grand titre: "Kofi Annan ne croit pas à l’efficacité de sanctions contre Téhéran". J’étais curieux de voir l’argument. Je feuillette et voilà qu’à l’intérieur le titre est un peu différent.

Lire la suite