Tombe de Rachel ou Mosquée?

         L’Unesco, sans doute sous la pression des Etats arabo-musulmans, vient de voter une résolution demandant à Israël de ne pas inscrire le lieudit « Tombe de Rachel » dans le patrimoine culturel israélien. Ajoutant qu’il a aussi un sens pour les autres religions, et qu’il s’appelle Mosquée de Bilal bin Raba.

         Des dirigeants juifs de France protestent et rappellent que ce tombeau « a été attribué en exclusivité aux Juifs par la Pacha de Jérusalem en 1615″, puis acheté par un dirigeant juif anglais, Moses Montefiore, en 1841; que c’est un lieu où des Juifs prient depuis des millénaires, et qu’il « ne représente rien de particulier pour les autres religions ». Ce dernier point est erroné. Car dans le Coran, Rachel, son époux Jacob, et les grands personnages hébreux sont musulmans; l’islam est leur vraie religion. Certes, ils ont vécu avant lui, et ils ne savaient pas qu’ils étaient musulmans, mais le Coran, qui les « accueille », le leur apprend post-mortem, tout en l’enseignant au reste de l’humanité. Au fond, la décision de l’Unesco veut rétablir ce lieu dans cet ordre de vérité.

         On sait que le même problème se pose pour le Mont du Temple, à Jérusalem. Il y avait là le Temple hébreu; mais le Prophète de l’islam a eu, en Arabie, une vision, celle de « la mosquée lointaine ». Or de son temps il n’y avait pas de mosquée là-bas. Mais si les grand Hébreux de la Bible sont musulmans, on peut comprendre que leur Temple soit, en « vérité », une mosquée. Tout cela n’était d’abord que dans les mots, mais les troupes islamiques qui ont conquis la place au VIIème siècle ont avéré la chose: sur le Mont du Temple, ils ont construit une mosquée, El Aqsa, mot qui signifie: « mosquée lointaine ». Ce qui rétablit les choses dans le même ordre de vérité.

         C’est donc le nième épisode du Conflit qui a lieu là-bas et dont l’enjeu est toujours le même: les seconds pourront-ils effacer le premier pour prendre sa place? ou sauront-ils, en s’inspirant de ce qu’ils lui prennent, féconder leur propre voie?