Le langage diplomatique

Il y a deux jours, je lis dans un journal ce grand titre: "Kofi Annan ne croit pas à l’efficacité de sanctions contre Téhéran". J’étais curieux de voir l’argument. Je feuillette et voilà qu’à l’intérieur le titre est un peu différent.

"M. Annan: "Les sanctions ne sont pas la solution à tous les problèmes avec l’Iran"". Ce qui est tout autre chose, puisque rien ne résout "tous les problèmes", pour qui que ce soit. Donc il ne dit rien, et l’argument que je cherchais n’existe pas. On lit simplement que K. Annan a exhorté l’Iran à montrer ses intentions pacifiques quant à l’énergie nucléaire, "en laissant les inspecteurs accéder aux installations"… Décevant.

Du coup, j’en ai profité pour réfléchir à cette bombe iranienne. Bien sûr, il faut l’empêcher, et bien sûr l’Europe – sa direction – n’a aucune envie de se fatiguer pour cela ou de prendre le moindre risque. Mais après tout, il se peut que l’Iran ait besoin de cette bombe juste pour pouvoir parader, se poser comme très fort, capable de nuire à beaucoup de monde (puisque la portée de ses fusées s’accroîtra normalement jusqu’à pouvoir atteindre l’Europe ou l’Amérique). Cela ne résoudra pas ses problèmes, cela lui donnera de l’assurance. Mais dans les faits, il est très probable qu’il n’en fera aucun usage, pas même contre Israël, car il entrera dans la logique normale de la dissuasion. Sauf projet réellement suicidaire, mais on n’a jamais vu de grand peuple qui se suicide.

En outre, la bombe est un objet, technique; elle est donc prise, d’avance, dans la course technologique, où aucune technique ne reste toute puissante: elle engendre forcément sa réplique, son antidote, qui a son tour stimule la naissance d’une autre technique pour surmonter l’antidote, etc. C’est sans fin. Comme par hasard, le même jour j’apprends que les essais américains pour parfaire le bouclier antimissile ont été concluants. Ils vont bien sûr améliorer cette défense. Il n’est même pas exclu que l’on bricole ensuite des boucliers pour des missiles plus modestes, comme ceux (iraniens) dont s’est servi le Hezbollah.


En tout cas, il n’y a pas lieu de s’affoler, il faut tout juste penser et rester vigilant.


Et, pourquoi pas, s’émerveiller des mesures profondes que tel candidat(e) nous annonce contre la violence à l’école: mettre deux adultes dans chaque classe, l’un pour enseigner, l’autre pour l’aspect humain, pour surveiller; un flic en somme. Cela promet.


Autre détail sur le langage diplomatique: K. Annan a dit qu’il va "parler au gouvernement allemand de la possibilité d’étendre à
la Syrie l’assistance qu’il va fournir au Liban pour contrôler sa frontière". Joliment dit: il va demander aux Allemands d’aider la Syrie pour qu’elle s’empêche de faire passer des armes au Hezbollah. Comme quoi la psychologie basique a bien imbibé tous les domaines de la culture, et même la diplomatie. On aide les salauds à l’être moins. J’avais écrit dans un article: Soignez vos ennemis, ou aidez-les, mais ne vous sentez pas tenus de les aimer (ce serait trop méchant envers eux).

3 réflexions au sujet de « Le langage diplomatique »

  1. bibinous

    Bonjour,
    Je ne suis pas d’accord avec votre naiveté qui me surprend , en l’occurence ..
    Vous vous mettez dans la meme position de victime christique que vous utilisiez ( à juste titre ) à propos de levinas …
    Les iraniens , qd ils auront la bombe , ils s’en  » amuseront  » comme d’un jouet à la barbe de n’impore quel ennemi , Israel etant le premier ( pas le seul ) designé .
    Depuis 2000 ans , le peuple juif a subi ce que vous savez ( mieux que quiconque ) : les deux derniers belligerants Le japon et l’allemagne sont aujourd’hui les plus grandes puissances du monde . Le  » monde  » musulman se dit :  » les chretiens ont tenté d’eradiquer le peuple juif , ils ont failli reussir . Aujourd’hui ils ont fait repentance … et le tour est joué . Pourquoi , nous ppeuple musulman ne pas utiliser cette bombe, dans 50 ans , on demande des excuses et on rentre ainsi dans la modernité parmi les grands ! Au fond, qu’est ce que cela a couté à l’europe ? 50 millions de morts ??!! C’est peut etre le prix a payer pour rentrer dans le monde moderne …!!! Voilà ce que se disent inconsciemment les iraniens … et les autres . Il faut eliminer le miroir ( Israel ) de notre incompetence !
    Lire la lettre merveilleuse de François leotard dans le Figaro d’hier … un chretien qui se sent encore coupable ( j’espere bien ! ) de ce que le christianisme a fait a son  » frere ainé  »
    J’aimerais voir les intellectuiels francais et les autres se lever ENFIN contre ce nouvel Hitler !
    Bien a vous

  2. m. tourn

    je suis quant à moi soulagée de ce rebond très sibonien (qui ne se ressemble pas) un peu à contre-courant, reprenant le fil de ce que vous écrivez ailleurs (dans « Entre dire et faire », par exemple)au bon moment ; « pouvoir parader, se poser comme très fort », c’est aussi très important dans leur logique infantile! Il faut parfois un peu de naïveté pour rester lucide…(ça ne veut pas dire qu’on oublie les 50 Millions de morts)
    Au sujet des mesures contre la violence à l’école, sans vouloir dédramatiser, j’ai déjà eu à intervenir en classe sur demande d’un chef d’établissement dans un collège parce que le prof ne s’en sortait pas,il insultait les élèves et ça les faisait rire, c’était surréaliste…(mais j’étais intégrée dans la vie de l’établissement et j’avais une fonction de médiation assez reconnue – donc le résultat était intéressant – chut, ne dites rien au candidat…) Croyez-vous que dans ce domaine le pire soit à venir?
    m.tourn

Les commentaires sont fermés.