« Si j’avais su j’aurais pas fait »…

La phrase de Nassrallah, le chef du Hezballah (que d’Allah…) laisse rêveur puisqu’elle dit en substance: Si j’avais su [que la guerre aurait cette ampleur] je s’rai pas v’nu… kidnapper les deux soldats israéliens.

D’abord elle donne lourdement raison aux militaires de l’Etat hébreu qui déclaraient: on va leur faire passer l’envie de nous attaquer. Certains, dont j’étais, ont pensé à tort que cette logique de la riposte dissuasive était très limitée, que le Hezballah (et le Liban muselé à sa suite) était prêt à supporter toutes les destructions pourvu qu’Israël soit atteint. Or, ce mot de Nassrallah montre que la réalité reprend un peu ses droits: même les fanatiques sont gênés par tant de ruines; ce sont des humains; bravo.

En revanche, le propos de ce chef Hezballah comporte un gros mensonge: il laisse croire que cette guerre s’est déclenchée pour un "simple" enlèvement de deux soldats hébreux; ce qui suggère que ces Israéliens sont vraiment fous, ils déclenchent tout ce chaos pour deux hommes qu’on n’a même pas tués! En fait, on le sait, la guerre a éclaté parce qu’en même temps que l’enlèvement, le Hezballah a envoyé des missiles sur Israël; où même des colombes comme Shimon Pérés ne pouvaient plus prêcher le calme. "C’est eux ou nous", avait dit le vieux ministre, prix Nobel de la paix.

Donc le chef Hezbollah prend les gens pour des idiots, en cachant la vérité (son attaque) par une vérité plus petite (l’enlèvement des deux soldats). Cette façon de penser, un peu débile, n’est pas contradictoire avec sa logique perverse, logique qui consiste à pousser l’autre dans ses limites pour qu’il tue des innocents et qu’il paraisse aussi dément et injuste qu’on le dit. Logique de prise d’otage aussi, comme on l’a vu. J’ai montré ailleurs (voir Perversions, Seuil, Points-Essais, 2000) les nombreux points de croisement entre débilité et perversion. L’actualité le confirme, mais à quel prix! (Récemment encore, le groupe palestinien qui a enlevé à Gaza les deux journalistes étrangers a été reconnu par les autorités là-bas comme un peu débile: "parlant un arabe rudimentaire et ne sachant pas trop ce qu’ils veulent"…)

2 réflexions au sujet de « « Si j’avais su j’aurais pas fait »… »

  1. Arazy

    Shalom,
    Merci pour ce très bon article.
    J’aimerais avoir des références étayant votre thèse :  » En fait, on le sait, la guerre a éclaté parce qu’en même temps que l’enlèvement, le Hezballah a envoyé des missiles sur Israël; »
    Est-ce que le Hezbollah a envoyé des missiles en Israel AVANT la réplique israelienne ??? Je ne le savais pas et j’aimerais beaucoup avoir la référence.
    Par ailleurs, je n’ai pas très bien conflit ce que vous qualifiez de débile (« Cette façon de penser, un peu débile ») Quelle façon de penser ?
    toda raba

Les commentaires sont fermés.